À l’annonce des années 70, personne ne peut imaginer l’ampleur du bouleversement qui pointe à l'horizon. En formation à cette époque, François Ladouceur apprend la maîtrise des outils traditionnels du dessin et de la peinture que sont le crayon, le pinceau, l’encre, la gouache, l’acrylique. Il s’adonne aussi à l’aquarelle qu’il exploite dans une démarche figurative personnelle.

Durant la décennie 1980, l’ordinateur personnel fait une entrée fulgurante dans le domaine de la création artistique. En moins de quinze ans il chamboule les manières de faire des bureaux de conception graphique et des artistes qui alimentent ces derniers.

François Ladouceur fait partie des pionniers qui chevauchent cette vague. En un premier temps, Il en fait  bénéficier sa clientèle d’affaires, tout en se réservant quelques fenêtres intimes à l’intérieur desquelles il explore volontiers la puissance de ce nouvel outil à des fins strictement créatrices. Comme en font foi les exemples illustrés, les choix visuels procèdent d’une même préoccupation formelle tandis que le traitement général profite de la qualité d'exécution propre à l’ordinateur.

L’artiste / outils numériques
L’artiste / 1 ➜artiste.html